Présentation

Emmanuel Nicaise est Psychologue clinicien (Agrégation de la commission des psychologues n° 721209015), détenteur d'un Master en Psychologie Clinique et Psychopathologie de l'Université Libre de Bruxelles et d'un graduat en informatique de l'EPFC.

Ses valeurs

Emmanuel Nicaise

Son approche

Son approche de la psychologie et de la psychothérapie est à la fois scientifique et philosophique. Se basant sur les recherches en sciences comportementales contextuelles, en sciences cognitives, en neurobiologie et en psychologie sociale, il y intègre les apports des approches systémiques et humanistes ainsi que des différentes philosophies occidentales et orientales pour obtenir un point de vue holistique de l'être humain et de son environnement.

Son cadre philosophique est un mélange de scepticisme, de pragmatisme et de constructivisme.

C'est ainsi qu'il utilise des outils tels que les techniques issues du courant de la psychologie positive, les techniques de désensibilisation par exposition (dont fait partie l'EMDR qui reçoit une grande couverture médiatique ces dernières années), la cohérence cardiaque, la pleine conscience, la thérapie de l'acceptation et de l'engagement (ACT en anglais), la Thérapie par l'Analyse Fonctionnelle (FAP), l'hypnose eriksonnienne, les thérapies orientées solutions, la pleine conscience (Mindfulness) et bien d'autres techniques et méthodes qui sont soumises à la validation scientifique en veillant à maximaliser leur efficience.

Il fait aussi souvent appel à la sagesse des nombreuses philosophies de ce monde ainsi qu'aux nombreuses métaphores, blagues ou histoires qui aident ses patients à trouver de nouvelles ressources en eux. Progressiste, il utilise aussi les nouvelles technologies, que ce soit les jeux vidéos, des courtes séquences vidéo ou des logiciels informatiques (de bio-feedback par exemple), là où elles peuvent apporter une contribution significative au processus thérapeutique.

Comme vous vous pouvez le comprendre, Emmanuel porte une attention particulière à ses patients, à leur individualité, à leur sensibilité, à leurs spécificités, à la singularité de leur histoire et à l'ensemble de leurs ressources et qualités. C'est aussi son souci de trouver le juste milieu entre la convivialité de la rencontre et la distance thérapeutique nécessaire qui est probablement l'un des facteurs qui contribuent le plus au succès de la psychothérapie.

Son parcours

En tant que psychologue, Emmanuel Nicaise a travaillé dans le cadre d'actions-recherches sur deux domaines en particulier:

Comme psychothérapeute, après avoir été formé à l'écoute active (ou empathique), pratique fortement inspirée de la thérapie centrée sur la personne de Carl Rogers, Il a entamé un travail personnel de 6 ans en Psychothérapie Analytique. En parallèle, sensibilisé à l'approche systémique lors de sa pratique avec les jeunes à haut-potentiel et leurs familles, il décide de se former aux Thérapie Systémique Brève et Hypnose auprès de Thierry Melchior pour l'Institut Milton H. Erickson de Belgique (IMHEB). Son esprit résolument scientifique et sceptique, l'amène aussi à intégrer des thérapies cognitivo-comportementales, et principalement celles que certains catégorisent de la troisième vague, intégrant les émotions et le contexte de vie, telle que l'ACT (Thérapie d'Acceptation et d'Engagement), à laquelle il se forme avec Benjamin Schoendorff puis avec Kelly Wilson. Il reste très attentif aux dernières recherches en sciences psychologiques et à la validation scientifique des cadres théoriques et des outils thérapeutiques qu'il utilise. Son approche holistiques et sa philosophie de travail l'ont ainsi amené à intégrer la cohérence cardiaque dans sa pratique ainsi que la pratique de la pleine conscience (Mindfulness) telle que théorisée et étudiée par Jon Kabat-Zinn. Il s'est initié à celle-ci à l'Université Catholique de Louvain où il a par la suite suivi la formation en Intervention Basées sur la Pleine Conscience, orientation enfants adolescents et parents. Il s'est aussi initié à la pratique de la méditation Vipassana lors d'une retraite silencieuse de 12 jours. L'intégration de ces différentes approches dans sa pratique explique probablement la place importante qu'il donne à la relation avec ses patients et à la présence thérapeutique.